Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 octobre 2010 4 07 /10 /octobre /2010 23:52

index 34   "Tant qu’un homme n’a pas découvert quelque chose pour lequel il serait prêt à mourir, il n’est pas à même de vivre"

 

                     [ Martin Luther King ] - Extrait d'un discours à Detroit - 23 Juin 1963

 

 

 

Martin Luther King, Jr.est un pasteur baptiste afro-américain    né à Atlanta ( Etats-Unis ) le 15 janvier 1929 et mort assasiné le 4 avril 1968 à Memphis    .

 

Militant non violent pour les droits civiques des Noirs aux États-Unis, pour la paix et contre la pauvreté, il organise et dirige des actions tel le Boycott des bus de Montgomery pour défendre le droit de vote , la déségrégation et l'emploi des minorités. Il prononce un discours célèbre le 28 aout 1963 devant le Lincoln Memorial à washington durant la marche pour l'emploi et la liberté : «I have a dream » (Je fais un rêve).

 

Martin Luther King devient le plus jeune lauréat du prix Nobel de la paix en 1964 . Il commence alors une campagne contre la guerre du Viêt Nam et la pauvreté, qui prend fin en 1968 avec son assassinat officiellement attribué à James Earl Ray, dont la culpabilité et la participation à un complot sont toujours débattues. Depuis 1986, leMartin Luther King Day est un jour férié aux États-Unis.

Published by pilule rouge
commenter cet article
6 octobre 2010 3 06 /10 /octobre /2010 15:56

index 3 

 

"Peu importe l'ampleur du sacrifice...ce qui compte c'est la grandeur du but que l'on s'assisgne.Une vie de sacrifice est le sommet suprême de l'art .Elle est pleine de véritable joie" .

 

 

                                                 Ghandi extrait de Lettres à l'Achram

 

 

Mohandas Karamchand Gandhi  né à Porbandar ,Goujart le 2 octobre 1869 , mort à Delhi le 30 janvier 1948, est un dirigeant politique, important guide spirituel de l’Inde et du mouvement de l’indépendance de ce pays .

Il a été un pionnier et un théoricien du satyagraha, de la résistance à l'oppression à l'aide de la désobéissance civile de masse, le tout fondé sur l'ahimsa (totale non violence).

 

Avocat ayant fait ses études de droit en Angleterre, Gandhi mena une campagne nationale pour l'aide aux pauvres, pour la libération des femmes indiennes, pour la fraternité entre les communautés de différentes religions ou ethnies, pour une fin de l'intouchabilité et de la discrimination des castes, et pour l'autosuffisance économique de la nation, mais surtout pour le Swaraj — l'indépendance de l'Inde de toute domination étrangère.

 

Gandhi fut emprisonné six ans en tout durant  sa vie, il vivait simplement, il faisait ses propres vêtements et était végétarien. Il pratiquait de rigoureux jeûnes sur de longues périodes, pour s'auto-purifier mais aussi comme moyen de protestation.

Published by pilule rouge
commenter cet article
5 octobre 2010 2 05 /10 /octobre /2010 18:33

index-s.jpg

 

 

"j'ai toujours vu que pour réussir dans le monde , il fallait avoir l'air fou et être sage"

 

                                                                         

 

                                                           MONTESQUIEU .extrait de Pensées

 

 


 

Charles-Louis de Secondat, baron de La Brède et de Montesquieu, connu sous le nom de Montesquieu, né le                18 janvier à la Brède à côté de Bordeaux , mort le 10 fevrier 1755 à Paris , est un moraliste et surtout un penseur politique , précurseur de la sociologie, philosophie et écrivains français des lumières.

 

Montesquieu est l'un des penseurs de l'organisation politique et sociale sur lesquels les sociétés modernes et politiquement "libérale" s'appuient.

 

ouvrages : lettres persanes , de l'esprit des lois , principe de séparation des pouvoirs .

 

 

 

Published by pilule rouge
commenter cet article
3 août 2010 2 03 /08 /août /2010 00:49

liberte-d-expression.jpg

Puisque on vit dans un état de droit  qui se dit démocratique  et dont les représentants légaux  sont élus au suffrage universel   , vous allez me dire que  la réponse est bien sûr évidente : un grand oui sans aucune hésitation.

 Mais comment ça se fait qu’à partir du moment où certaines personnes  commencent à exercer ce droit  de critique, on les voit traîner en justice et  traiter comme de vulgaires bandits ?  Comment  ça se fait  qu’on entend de plus en plus parler de journalistes et de bloggeurs  en prison pour avoir écrit ou dit  quelques choses considérées hors normes ?

Est ce qu’il y a une limite à notre liberté d’expression ? Normalement  d’après  les textes de lois   universels : le peuple a le droit de critiquer les politiques du gouvernement, tandis que le gouvernement pour  sa part  doit être ouvert et démocratique dans l'élaboration de  ses politiques.

Mais ce qu’on voit en réalité est tout à fait différent de ce qu’on scande en public  ou sur les scènes internationales .

On dirait que ce droit nous ai donné mais avec des limites, on a le droit de critiquer certaines personnes mais  pas d’autres, certaines institutions mais pas d’autres…. .

Le petit citoyen que je suis se pose des questions toutes simples ; normalement nos représentants sont des personnes  qu’on a choisi  pour  gérer le service public  , c'est-à-dire  d’organiser notre vie en communauté sur tous les plans, leurs salaires proviennent de l’argent du contribuable : nos impôts. Il est  alors tout a fait logique que lorsque leurs actions nous déplaisent de les critiquer et même de les licencier, c’est ce qui se fait normalement dans les pays démocratiques  d’exercer ainsi un droit constitutionnel.

Chez nous une fois  nos représentants  arrivés au  pouvoir ,on a l'impression qu'il se croit tout permis  , se cachant derrière leurs  immunités  politiques ( d’ailleurs se poser la question sur le réel intérêt de cette immunité ), agissant avec une impunité totale  et  réduisant au silence toute voix  qui se dresse pour  les critiquer  en utilisant  au passage des institutions légales qui normalement doivent garantir  ce droit à savoir la justice .

Nombreux sont ceux qui se dressent derrière ce genre de dictature, nombreux sont ceux  qui regagnent  les rangs après une humiliation ou un passage à tabac dans les geôles  – sous couvert de la justice bien sûr – mais peu nombreux sont ceux qui restent et continu le combat pour la liberté d’expression.

Ou sont nos soit disant intellectuels , journalistes et artistes qui ont vendu leur plûmes et leur art pour un soit disant confort éphémère .Messieurs les intellectuels vous êtes  tous complices  du système de gouvernance si vous ne vous donnez pas le droit de le critiquer .Jusqu’à maintenant sont rares voir inexistants les artistes qu’on a entendu critiquer le gouvernement  mis à part  l’affaire BZIZ ( l’humoriste qui a osé critiquer le système et qui non seulement  a été  bannie à jamais de la scène médiatique  mais également emprisonner  ) .

 

Que serait ce le monde  sans des personnes comme RIMBAUD, BAUDELAIRE, VOLTAIRE, MALCOM X, CHEGUEVARA, GHANDI, MARTIN LUTHER KING ….dont le sacrifice  a libéré des peuples entiers. Imaginez avec moi si c’est gens ont eu peur  de critiquer les systèmes qui les gouvernaient.

 

OUI on a le droit et même l’obligation de critiquer notre système de gouvernance si ce dernier  ne répond pas à nos attentes. Si on le fait pas maintenant  ça sera nos enfants qui en paieront le prix  demain, notre silence cautionne leurs actions et l’encouragent .on doit vaincre nos craintes  afin de se faire entendre et être la voix des sans voix. Notre individualisme doit cesser  et laisser place au dévouement et au sacrifice. C’est difficile de convaincre un monsieur tout le monde qui survit le jour le jour avec un salaire misérable, des enfants à charge, un loyer à payer et une humiliation quotidienne  d’exercer ce  droit et  c’est encore plus difficile de convaincre notre petite bourgeoisie  de laisser tomber son confort pour une cause comme celle-ci surtout lorsqu’elle  ne les touche pas directement ou même  arrangent leurs affaires. Le seul espoir  à mon humble avis c’est nous : cette génération de jeunes qui  ont eu accès à l’éducation, qui aiment  leur pays sincèrement  et qui doivent exercer ce droit en tout temps  afin de garantir la pérennité  de la liberté d’expression en vue d’un avenir meilleure. 

Published by pilule rouge
commenter cet article
26 juillet 2010 1 26 /07 /juillet /2010 04:04

new-life.jpg

Salut amis(es) terriens

 

Ça fait un bon bout de temps que je ne  me suis pas écris   , manque d’inspiration ou paresse un peu des deux ,  disons que  je fais parti de ceux qu’il faut secouer pour savoir en tirer quelques choses  .

Aujourd’hui une personne très chère à mon cœur  m’a posé cette question :   est ce que je peux espérer changer ma vie ?

 

Au départ  la réponse m’a paru simple et évidente en répondant avec l’affirmation du bon ami : oui bien sûr ,  mais au fond de moi je me disait est ce que c’est vrai ? , est ce que j’en suis vraiment convaincu ?

 est ce qu’on peut changer de vie , est ce qu’on peut changer de destinée  , on m’a toujours rempli la tête par des slogans genre :   dans la vie tu peux prendre  la direction que tu veux , tu es libre de choisir et si tu te retrouve face à une impasse , c’est qu’ il faut cherché ailleurs ou redoubler d’effort dans ta quête  ,je me suis rendu compte après que  c’est très facile à dire, extrêmement difficile à appliquer mais pas impossible ( ça c’est pour garder une note d’espoir )  .

 

Comment savoir à quoi je suis destiné? Qui suis-je ? Qui voudrais- je devenir ? Quelle image les autres ont-ils de moi ? la transformation de mon être  est elle possible . je déteste ma vie , mes amis mes parents ma famille , mais pour faire partie du politiquement correcte je dois faire semblant du contraire , en réalité je suis égoïste lâche , je veux du mal à tous le monde sauf à moi , certains ont la nostalgie de leur enfance moi pas ,  je la haie et je ne veux pas y revenir , que puis je faire pour réapprendre à aimer, à vivre , à m’accepter , à produire et aider mon prochain , comment devenir cet être à qui tout réussi : famille , amour , travail , société…….  Autant de questions, qui ont leurs réponses quelque part. Changer oui, mais dans quelle direction ? En vue de quoi ? Et comment, à partir de quelles démarches, de quels supports ? 

 

l'individu désire, plus ou moins consciemment, modifier sa manière d'être, de ressentir ou d'agir ; en un mot, il désire modifier ce qu'il est ,mais est ce vraiment nécessaire ?et est ce vraiment à quoi il aspire ?

 

À un moment ou un autre, il se produit, dans toute existence humaine, un décalage de plus en plus manifeste entre nos attentes et les réponses de l’entourage, entre les moyens et les ressources que nous nous reconnaissons et les responsabilités qu’on nous permet d’exercer, entre nos aspirations profondes et le mode de vie ou les contraintes que nous nous sommes données ! Il se produit un hiatus de plus en plus visible entre ce que nous vivons et ce que nous ressentons, éprouvons, rêvons…

 

 Selon les différents spécialistes , Un des moteurs du changement  est la survenue d’ une crise(rupture,  perte d’un proche , échec  professionnel,  maladie grave…. ) , si tu en n’a pas ?, crée là ,ou imagine là  ,disent ils,  alors  tu verra que des interrogations nouvelles se mettent en marche, des prises de conscience se font, une recherche et une quête  d’informations commence . Parfois l’élément déclencheur peut être une anticipation de la crise. il faut au départ, d’une certaine façon, un état d’inquiétude, de malaise et parfois de souffrance, un état de manque, une aspiration à vivre autrement ou autre chose que son vécu actuel. Le paradoxe de toutes les démarches de changement, c’est qu’elles vont dans un premier temps commencer à  nous fragiliser, à nous déstabiliser , déjà en état de vulnérabilité par des interpellations multiples, autour d’une remise en cause de nos  positions de vie, des rôles et des engagements personnels et professionnels. Tout cela suscitera bien sûr des malentendus, des réajustements et surtout des résistances, avec des régressions ou des stagnations, mais aussi  des révélations étonnantes et des changements d'états de conscience qui vont se révéler extraordinaires. Changer, c’est commencer une révolution, dont les impacts demeurent toujours imprévisibles. C’est ouvrir la porte à des aspects de nous qui sommeillaient, et qui vont s’exprimer, parfois sans ménagements, provoquant, outre notre étonnement, un appel de vie nouvelle qui nécessitera  deux éléments  clés essentiels    pour tout changement :la  patience et la persévérance .

 

Mais au dela de ces deux éléments , une question se pose d'elle même à tous ceux qui aspirent au changement dont j'en fais parti : est ce que nous voulons changer nos vies ou nous faisons semblant de vouloir la changer . Pour ma part , je pense que c'est dans la sincérité de la quête que réside l'aboutissement du vrai changement.

 

[M.Z.J]

 

Published by pilule rouge
commenter cet article
1 juin 2010 2 01 /06 /juin /2010 19:38

  bonjour amis(es) Terriens

 

je vous présente un homme de valeurs pour qui la valeur des valeurs humaines n'a pas de valeurs


 

 

 

 

 


 
 

 

 

 

Published by pilule-rouge.over-blog.com
commenter cet article
28 mai 2010 5 28 /05 /mai /2010 18:41

Bonjour les amis (es)

Amnesty International France (AIF) a présenté le 24 février, son rapport 2010 sur la violence faite aux femmes. Le lendemain, Le Parisien a publié une liste  relatant les violences entre conjoints, soldées par la mort de la femme et qui ont été diffusées dans la presse depuis janvier 2010. Sur les 18 cas recensés dans la presse, le quotidien régional a choisi la photo de Tanja Pozgaj, une femme voilée de 26 ans, tuée à coups de couteau  par son ex-compagnon.

 

On peut se demander l’intérêt de mettre une photo d’une femme voilée (un élément qui n’est pas anodin avec les débats qui enflamment la France et le monde ces derniers mois) alors que la plupart des victimes sont de toute évidence non musulmanes. 

 

 si je relate cette histoire cela va de fait que je ne nie pas   aussi que la violence conjugale est également présente dans nos sociétés musulmanes , voir  de manière assez importante ,ça serait se voiler la face devant une telle tragédie  qui est condamnée de manière unanime par toutes les instances religieuses ou publiques , mais aller jusqu'à coller ce phénomène à une communauté ( l’islam en particulier) afin de   servir des intérêts  politiques ou autres comme c’est le cas en France , c’est la pure des bêtises humaines .

 

Le message subliminal de cet artcile du Parisien était  simple : La violence faite aux femmes serait liée à la religion, et plus particulièrement à l’islam !

 

La démarche du Parisien rappelle l’affaire du parti de Nicolas Sarkozy, l’UMP, qui avait illustré sur son site internet, le slogan "Délinquance des mineurs : en finir avec l’angélisme" par la photo de cinq personnes dont au moins trois sont noires. L’image en question avait été remplacée après des protestations.

 

Malheureusement les personnes de bonne foi qui suivent l’actualité se laisseront facilement berner par ce genre de sous entendus qui entrent dans le cadre d’une politique de marketing informatif à deux balles connue par les gens des médias depuis des lustres .

 

Mais ce que les personnes derrière cette politique volontaire dans le monde et particulièrement en France ignorent c’est  que les auditeurs ne sont pas dupes et que tôt ou tard la vérité éclatera et ils perdront par la suite leurs crédibilités et qu’on faisant cela ils portent  atteinte  à toute les grandes valeurs  de la république française ou même universelles pour lesquelles de braves personnes sont mortes sur les champs de batailles .

 

 La position de l’islam est contre toute forme de violence ou de discrimination vis-à-vis des femmes mais  permettez moi de revenir un peu sur la situation de la femme dans nos sociétés et de commencer par  un peu d’histoire :

 

Si on se penche sur les civilisations anciennes on trouvera ainsi que  les civilisations sumérienne, assyrienne et babylonienne réduisaient la place et le rôle de la femme à la portion congrue.

 

La religion de Manu, elle, réduisait la femme à un bien transmissible par héritage. Elle n'avait pas droit à l'instruction et son rôle se limitait à procurer du plaisir aux hommes. Pire, la vie de la femme prenait fin à la mort de son époux car la tradition voulait qu'elle fût brûlée avec lui sur le même bûcher.

 

Quant à la civilisation chinoise, elle considérait la femme comme un signe de malheur et de mauvaise fortune. Elle était cloitrée chez elle et ne pouvait porter son regard sur personne.

 

Chez les Grecs, la femme était considérée comme un être impur. Le poète Hésiode dit qu'elle est «dotée d'un cerveau de chien et de beaucoup de ruse»

 

Les Romains, eux, ont longtemps considéré la femme comme un animal crasseux. Les temples lui étaient interdits . Selon eux, sa féminité est la cause même de son incapacité juridique.

 

Selon la Torah, c'est Eve qui est derrière la tentation d'Adam. Dans la Genèse (III, 12) on peut lire : «La femme que tu as mise auprès de moi m'a donné de l'arbre, et j'en ai mangé». La femme faisait partie des biens de son époux et devait, de ce fait, céder ses droits humains et matériels.

 

Les Arabes de la période antéislamique répugnaient tellement à avoir des filles qu'ils les enterraient vivantes.

 

Et jusqu’à peu l’église se posait la question est ce que la femme possédait une âme ou pas .

 

En tant que musulman et jeune militant associatif ,  il m’est semblé de mon devoir de faire ce petit rappel à mes amis (es) musulmans et non musulmans et d’insister sur le fait que  l’islam - à l’opposé de ce qu’on veuille nous faire croire - est venu corriger la déviation intellectuelle et comportementale qui a marqué la conception de la femme chez les civilisations et les religions anciennes.

 

En Islam l'homme et la femme ne peuvent se distinguer que par les bonnes actions qu'ils accomplissent. La femme, selon le Coran, n'est pas un accessoire que l'homme utiliserait selon son bon vouloir mais un être doté d'une personnalité et d'une identité propre.

 

En Islam la femme  est tenue par les mêmes responsabilités que l'homme .Elle a le droit à l'enseignement, l'éducation, la propriété, la disposition de ses biens, le mariage, l'éducation des enfants, l'héritage, le travail et  le statut social.

 

L'islam oblige la famille et la société à dispenser éducation et instruction à l'homme comme à la femme. De même que l'islam exige que les parents assurent la prise en charge matérielle de leurs enfants, et les incite à veiller à leur développement intellectuel et moral . En somme, l'islam conçoit la femme comme le noyau de la famille et ainsi dire un élément déterminant dans l'évolution des sociétés.

 

Malheureusement cette mauvaise interprétation de la place de la femme en islam, et l’instrumentalisation d’actes condamnables commis par certains musulmans, est  en grande partie due à l’absence de haut parleurs musulmans qui pourraient  faire face à cette stigmatisation de la femme musulmane en particulier et de l’islam en général. Ceci ne peut être corrigé  sans une éducation et un accès au savoir qui manquent encore dans nos sociétés musulmanes victimes d’un sous  développement politico économique  et donc éducatif, entretenu par des gouvernements corrompus et malveillants, mis en place et encouragés par de grandes puissances internationales qui trouvent ainsi  un intérêt majeur à avoir des populations de consommation avec peu d’instruction ignorantes de ses droits .

Violence_conjugale_m.jpg

 

 

 

 

 

[M.Z.J]

Published by pilule-rouge.over-blog.com
commenter cet article
27 mai 2010 4 27 /05 /mai /2010 19:47

 

Bonjour ami(es) Terriens ,

Comme on le sait tous ,la grande majorité des élus politiques  ne remplissent pas leurs mandats avec intégrité, responsabilité et  souci de l’intérêt général ( sinon la crise politico-économique actuelle de nos pays ne serait pas ce qu’elle est aujourd’hui ) .

 

C’est pour des intérêts purement  personnels –du moins pour la majorité que  les hommes politiques   viennent au pouvoir  , il jouissent d’une impunité  totale, une impunité orchestrée et préservée  à leur guise , et c’est cette impunité même qui  en grande partie est génératrice  de tous les maux de notre société (pauvreté , fuite de cerveau , criminalité , manque d’investissement , chômage , problème identitaire , extremisme….) .

 

L’impunité dont bénéficie la plus part  de nos responsables face à leurs actions a détruit et détruit encore  la confiance  dans la sphère publique  avec comme résultat le maintien d’une passivité et d’un scepticisme qui nous rongent comme un cancer et ne profite qu’à cette même classe politique faite d’une petite bourgeoisie  prête à tout pour préserver son gagne pain   .

 

Mais ce que nous persistant à vouloir ignoré ( pouvoir politique et peuple ) que la continuité de ce cercle vicieux –que nous le voulions ou pas – n’est qu’une bombe à retardement  qui tôt ou tard explosera  et laissera place à un chaos sociale  ne profitant en fin de compte à personne.

 

 «  le fondement de tout état démocratique  est la confiance de ses citoyens  »comme dirait la lauréate de l’intégrité en 2002 Jana Dubovcová , or la confiance nous l’avons perdu et nous la perdons chaque jour , pas seulement à cause des déboires  de nos dirigeants politiques mais essentiellement  à cause de notre silence face à la bêtise humaine  .

 

  cela ne peut changer que s’il y a une action double  basée sur une prise de conscience à la fois du peuple que nous sommes  en s’éduquant et en s‘armant de savoir pour pouvoir  se  lever  sans relâche afin de dénoncer  la tyrannie et l’injustice , mais aussi une prise de conscience de nos pouvoirs politiques de la grande responsabilité qui les incombent  , mais tout ceci ne peut être préservé  bien sûr sans une justice indépendante , détaché     et au dessus de toute forme de corruption avec comme intérêt majeur celui du peuple.

 Alors arrêtons d’avaler cette pilule bleu qu’on nous  donne chaque matin et ouvrons nos yeux sur les vrais problèmes  c’est la seule solution qu’on a si on veut assurer un avenir meilleure pour nos enfants , et comme dirait Platon : le vice de la vertu est l’ignorance .

 

Eimages bleut c'est tout pour aujourd'hui

 

[M.Z.J]
Published by pilule-rouge.over-blog.com
commenter cet article
26 mai 2010 3 26 /05 /mai /2010 00:54

 

HIVBabyloneChaos-2008.jpg

 Bonsoir amis(es) Terriens

 

permettez moi de partager avec vous ma reflexion pour cette soirée :

"Je regarde autour de moi et je nous vois courir à droite et à gauche  , on a plus de temps , on s’agite , se bouscule  , on se sent  pris au piège dans des abîmes de l’ivresse  , noyé dans le travail , les  études  , les rendez vous ,la famille …., on pense agir mais plutôt on s’agite  dans un  quotidien si difficile  , les responsabilités sont lourdes et on sent l’envie d’oublier de  se distraire et de se laisser aller, mais on sent bien au tréfonds  de notre être qu’il y a quelques chose  qui sonne faux et pourtant on se laisse emporter par la vague et faire comme les autres , on pense comme tout le monde , on cherche à oublier pour supporter la vie , on se noie dans le bruit avec un mal être qui se cache en nous et nous ronge de l’intérieur.

 

Comment faire pour trouver un peu d’apaisement et de calme dans une vie comme la nôtre  , un peu de temps , un peu de silence ou plutôt un peu de sens  , comment retrouver le chemin de son intimité , la paix dans le cœur et l’esprit  .

toutes des questions qui nous tourmentent , alors on fait comme font les autres , on s’oubli dans l’oubli , on fuit au lieu de faire face à se vide .on se laisse emporter par une société de consommation qui nous rapproche plus de l’ instinct animal qui  habite  en nous et nous éloigne jour après jour de ce qu'on a le plus chèr  : notre  humanisme.

Il n’ y a pas plus dangereux que de vivre dans l’inconscience  , apprenons à nous écouter , à nous parler , apprenons à apprendre , à comprendre ce qui nous habite et on finira par s’entendre , apprenons à nous aimer , apprenons à faire face dans la conscience et non dans le sommeil , et là peut être on pourra accéder un jour  à une paix dans les cœurs ."

 

et c'est tout pour ce soir

[M.Z.J]

Published by pilule-rouge.over-blog.com
commenter cet article
24 mai 2010 1 24 /05 /mai /2010 23:04

 

http://www.youtube.com/watch?v=Lom_D3rivrY&feature=player_embedded

 

 

Bonjour les terriens  


La plus part des marocains ont un jour ou l’autres entendu parler  du fils de tel ministre ou tel personnalité  ayant  commis un délie et comme par hasard  c’est  passé dans les oubliettes  .

C’est  devenu tellement  flagrant qu’on n’entire aucune leçon  mais j’aimerai bien revenir avec vous sur un soit disant fait divers  et à partager certaines réflexions à ce sujet .

 

 Ceci s’est  passé la semaine dernière  au centre de la capitale devant le symbole de notre  démocratie : le parlement .

 

  Le fils du ministre de la communication mr NACIRI  qui après un accrochage en voiture devant le parlement avec un citoyen lambda a agressé  ce dernier par  une arme blanche  au vu et au su de tout le monde à savoir les passants et les dizaines des docteurs chômeurs qui campent jour et nuit devant les portails du parlement avec  comme seul requête : le droit au travail et une  vie descente .

  Comme il se doit d’être fait le jeune homme s’est vu confisquer  son arme puis menotter à la grille du parlement par le policier sur place  qui n’a fait que son travail en attendant les renforts pour le transférer au poste de police  vu que c’est une agression d’ordre criminelle .

 

   10 minutes après , l’assemblé  présente sur les lieu s’est vu offrir un show extraordinaire ou une belle voiture de luxe s’arrête , et qui est ce  qui y sort ? : notre très  cher ministre de la communication et porte parole de notre gouvernement , le soit disant défendeur des droit de l’homme   , qui en usant de son statut oblige le pauvre policier   à démenotter son fils chéri   l’embarque dans sa voiture  puis disparaissant comme si de rien n’était devant l’indignation du public.

le lendemain on entend  que l’agressé  a retiré sa plainte de son plein gré   .

Ce n’est pas la première fois que ce genres d’histoires arrivent à nos oreilles ou fassent le sujet de discussion à voix basse  dans les cafés , on pourrait vous en citer plusieurs avec  les noms, dates et faits de grandes personnalités  sèmant la terreur  en bafouant toutes les lois qui ne sont applicables que sur le citoyen X de second degré à l’intérieur de son propre pays ,alors qu’ils passent leur temps  sur les plateaux de télévision nationaux et internationaux à nous gaver de l’exemple marocain dans le développement , la démocratie et la défense des droits de l’homme

 

   Dans d’autres pays  se respectant et dont la justice et l’égalité sont appliquées  cette histoire aurait  provoqué  sans attendre la démission  du ministre et des poursuites judiciaires en bonne et du forme.

 

Ceci dit  plusieurs questions et réflexions  se bousculent dans ma petite  tête :

 

  j’aurai  aimé connaître le sentiment de ces grévistes devant le parlement  sans travail ,sans famille , sans un sou dans leur poches qui sont là jour et nuit depuis plusieurs mois  et voyant ceux qu’ils ont élu ( chose qui n’est pas très sûr connaissant comment  les élections sont organisé  chez nous  ),   être les premiers  à transgresser  la constitution et les lois   , j’imagine que c’est une frustration insoutenable .

 

Une autre pensé que j’ai eu et que je trouve   drôle dans cette histoire aussi  c’est  le fait d’avoir menotter le fils d’un ministre à la grille du parlement ou  celui-ci deux jours avant présentait un projet de loi  , ça pourrait avoir à mon avis une double vision symbolique , la première  c’est  que certaines personnes  sont au dessus de toutes  lois ou de toute constitution  et que cette endroit ne signifie absolument rien pour eux et la deuxième  avec mon esprit  pervers j’irai même à  en voir un premier contact entre ce fils de ministre avec le parlement qui  un jour ou l’autre on le verra sûrement succéder à son papa  au sein de cette institution  comme c’est le cas de plusieurs de ces semblables .

 

Ce qui est grave également dans l’histoire c’est de voir avec quelle facilité ce citoyen agressé  a retiré sa plainte qui aurait pu être un exemple pour toute une génération si ça avait abouti mais bon qu’est ce qu’on peut dire à des âmes faibles et corrompues  qui sous l’effet de la peur  ou d’intérêts personnels sont prêtes  à vendre leur  dignité et la dignité de leur concitoyens .

 

Et ce pauvre policier… qui l’a détaché , comment pourra t il  rentrer chez lui et regarder  ses enfants  dans les yeux , des enfants qui voit en lui un gardien de la paix et de l’intégrité de la justice , comment pourrait il leur inculquer des valeurs d’égalité et de dignité alors que lui-même ne les respectent pas .

Jusqu’à quand on va toléré la bêtise humaine ?, à tolérer l’intolérable par des gouvernements corrompu  entretenant une politique de peur  et de mensonges  , comment pourrait on faire confiance à nôtre cher ministre de la communication et porte parole du gouvernement après cette histoire ,ça revient à discréditer  ce même gouvernement qui l’a nommé à ce poste si on pousse la perversion .

 

D’un autre côté ce n’est pas seulement la fautes à nos responsables  mais de la nôtre également car on a accepter de subir sans réagir en  ne pensant qu’à notre train train quotidien avec un esprit individualiste entretenu  par tous ce qui nous entourent  , on en est ou de ceux qui dénonçaient l’injustice et la tyrannie , on en est ou de ceux qui au péril de leur vie choisissaient  la parole juste , on en est ou de ceux qui n’ont jamais accepter de s’agenouiller ou de se plier au dépend de leurs convictions , qu’est ce qu’on espère laisser comme héritage à nos enfants ,si ce n’est la peur et l’indignité , jusqu’à quand on restera dans la neutralité car être neutre c’est en faite prendre parti et cautionner , jusqu’à quand on demeurera les spectateurs de notre   propre destin et jusqu’ à quand on acceptera d’avaler cette pilule bleu et de se répéter sans cesse  «  jusqu’à maintenant tout va bien  » alors que la chute est imminente .

Et jusqu’à quand on va accepter d’être traiter comme des sous Hommes vivant dans le silence de nos peurs….

 

 

ps : en haut lien video montrant le ministre à la rescousse de son fils chéri devant l'indignation des gens.

[M.Z.J]

Published by pilule-rouge.over-blog.com
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de pilule-rouge.over-blog.com
  • Le blog de pilule-rouge.over-blog.com
  • : Jai choisi d’avaler la pilule rouge au lieu de la bleu car je refuse de vivre dans l’ivresse et l’inconscience , je refuse de prendre partie à un système qui finira tôt ou tard par détruire nos plus belles valeurs humaines ,celles pour lesquelles nos ancêtres se sont battus et sacrifiés : la liberté , la justice , l’honneur , la dignité , l’égalité , la compassion ….
  • Contact