Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mai 2010 5 28 /05 /mai /2010 18:41

Bonjour les amis (es)

Amnesty International France (AIF) a présenté le 24 février, son rapport 2010 sur la violence faite aux femmes. Le lendemain, Le Parisien a publié une liste  relatant les violences entre conjoints, soldées par la mort de la femme et qui ont été diffusées dans la presse depuis janvier 2010. Sur les 18 cas recensés dans la presse, le quotidien régional a choisi la photo de Tanja Pozgaj, une femme voilée de 26 ans, tuée à coups de couteau  par son ex-compagnon.

 

On peut se demander l’intérêt de mettre une photo d’une femme voilée (un élément qui n’est pas anodin avec les débats qui enflamment la France et le monde ces derniers mois) alors que la plupart des victimes sont de toute évidence non musulmanes. 

 

 si je relate cette histoire cela va de fait que je ne nie pas   aussi que la violence conjugale est également présente dans nos sociétés musulmanes , voir  de manière assez importante ,ça serait se voiler la face devant une telle tragédie  qui est condamnée de manière unanime par toutes les instances religieuses ou publiques , mais aller jusqu'à coller ce phénomène à une communauté ( l’islam en particulier) afin de   servir des intérêts  politiques ou autres comme c’est le cas en France , c’est la pure des bêtises humaines .

 

Le message subliminal de cet artcile du Parisien était  simple : La violence faite aux femmes serait liée à la religion, et plus particulièrement à l’islam !

 

La démarche du Parisien rappelle l’affaire du parti de Nicolas Sarkozy, l’UMP, qui avait illustré sur son site internet, le slogan "Délinquance des mineurs : en finir avec l’angélisme" par la photo de cinq personnes dont au moins trois sont noires. L’image en question avait été remplacée après des protestations.

 

Malheureusement les personnes de bonne foi qui suivent l’actualité se laisseront facilement berner par ce genre de sous entendus qui entrent dans le cadre d’une politique de marketing informatif à deux balles connue par les gens des médias depuis des lustres .

 

Mais ce que les personnes derrière cette politique volontaire dans le monde et particulièrement en France ignorent c’est  que les auditeurs ne sont pas dupes et que tôt ou tard la vérité éclatera et ils perdront par la suite leurs crédibilités et qu’on faisant cela ils portent  atteinte  à toute les grandes valeurs  de la république française ou même universelles pour lesquelles de braves personnes sont mortes sur les champs de batailles .

 

 La position de l’islam est contre toute forme de violence ou de discrimination vis-à-vis des femmes mais  permettez moi de revenir un peu sur la situation de la femme dans nos sociétés et de commencer par  un peu d’histoire :

 

Si on se penche sur les civilisations anciennes on trouvera ainsi que  les civilisations sumérienne, assyrienne et babylonienne réduisaient la place et le rôle de la femme à la portion congrue.

 

La religion de Manu, elle, réduisait la femme à un bien transmissible par héritage. Elle n'avait pas droit à l'instruction et son rôle se limitait à procurer du plaisir aux hommes. Pire, la vie de la femme prenait fin à la mort de son époux car la tradition voulait qu'elle fût brûlée avec lui sur le même bûcher.

 

Quant à la civilisation chinoise, elle considérait la femme comme un signe de malheur et de mauvaise fortune. Elle était cloitrée chez elle et ne pouvait porter son regard sur personne.

 

Chez les Grecs, la femme était considérée comme un être impur. Le poète Hésiode dit qu'elle est «dotée d'un cerveau de chien et de beaucoup de ruse»

 

Les Romains, eux, ont longtemps considéré la femme comme un animal crasseux. Les temples lui étaient interdits . Selon eux, sa féminité est la cause même de son incapacité juridique.

 

Selon la Torah, c'est Eve qui est derrière la tentation d'Adam. Dans la Genèse (III, 12) on peut lire : «La femme que tu as mise auprès de moi m'a donné de l'arbre, et j'en ai mangé». La femme faisait partie des biens de son époux et devait, de ce fait, céder ses droits humains et matériels.

 

Les Arabes de la période antéislamique répugnaient tellement à avoir des filles qu'ils les enterraient vivantes.

 

Et jusqu’à peu l’église se posait la question est ce que la femme possédait une âme ou pas .

 

En tant que musulman et jeune militant associatif ,  il m’est semblé de mon devoir de faire ce petit rappel à mes amis (es) musulmans et non musulmans et d’insister sur le fait que  l’islam - à l’opposé de ce qu’on veuille nous faire croire - est venu corriger la déviation intellectuelle et comportementale qui a marqué la conception de la femme chez les civilisations et les religions anciennes.

 

En Islam l'homme et la femme ne peuvent se distinguer que par les bonnes actions qu'ils accomplissent. La femme, selon le Coran, n'est pas un accessoire que l'homme utiliserait selon son bon vouloir mais un être doté d'une personnalité et d'une identité propre.

 

En Islam la femme  est tenue par les mêmes responsabilités que l'homme .Elle a le droit à l'enseignement, l'éducation, la propriété, la disposition de ses biens, le mariage, l'éducation des enfants, l'héritage, le travail et  le statut social.

 

L'islam oblige la famille et la société à dispenser éducation et instruction à l'homme comme à la femme. De même que l'islam exige que les parents assurent la prise en charge matérielle de leurs enfants, et les incite à veiller à leur développement intellectuel et moral . En somme, l'islam conçoit la femme comme le noyau de la famille et ainsi dire un élément déterminant dans l'évolution des sociétés.

 

Malheureusement cette mauvaise interprétation de la place de la femme en islam, et l’instrumentalisation d’actes condamnables commis par certains musulmans, est  en grande partie due à l’absence de haut parleurs musulmans qui pourraient  faire face à cette stigmatisation de la femme musulmane en particulier et de l’islam en général. Ceci ne peut être corrigé  sans une éducation et un accès au savoir qui manquent encore dans nos sociétés musulmanes victimes d’un sous  développement politico économique  et donc éducatif, entretenu par des gouvernements corrompus et malveillants, mis en place et encouragés par de grandes puissances internationales qui trouvent ainsi  un intérêt majeur à avoir des populations de consommation avec peu d’instruction ignorantes de ses droits .

Violence_conjugale_m.jpg

 

 

 

 

 

[M.Z.J]

Partager cet article

Repost 0
Published by pilule-rouge.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

sara 18/10/2010 03:20


Je te rejoins sur tout, sauf dans le paragraphe 19: la femme en islam na pas les meme responsabilites, ni les meme droit que l'homme, ce qui est en fait une tres bonne chose.


Présentation

  • : Le blog de pilule-rouge.over-blog.com
  • Le blog de pilule-rouge.over-blog.com
  • : Jai choisi d’avaler la pilule rouge au lieu de la bleu car je refuse de vivre dans l’ivresse et l’inconscience , je refuse de prendre partie à un système qui finira tôt ou tard par détruire nos plus belles valeurs humaines ,celles pour lesquelles nos ancêtres se sont battus et sacrifiés : la liberté , la justice , l’honneur , la dignité , l’égalité , la compassion ….
  • Contact